română         english            deutsch            español           magyar 

 

LA TOUR COMMEMORATIVE (DENKMALSTURM)

     Le monument des soldats allemands est situé sur la colline de Gușterița, l'ancien nom de l'emplacement, mentionné dans la cartographie Joséphine, étant de Grigori Berg ou Hammersdorferberg. La Tour Mémorial, visible de la ville, une construction en brique construite sur une plateforme rectangulaire, renforcée latéralement par des dalles de béton, a été placée sur la plateforme supérieure de la colline, un belvédère sur la dépression de Sibiu et sur la pics de la Montagne de Făgăraș.

 

     La construction de ce monument rappelle la « Bataille de Sibiu » (le 26-29 septembre 1916), au cours de laquelle les forces armées roumaines et allemandes se sont affrontées. Dans Landwirtschaftliche Blätter (No 41/13.10.1918) on mentionne qu'une pierre commémorative a été placée sur la Colline de Gușterița (Grigoriberg), en mémoire de la « bataille de Sibiu », avant la fin de la guerre. La construction de la tour (officiellement « Denkmalsturm » - Landwirtschaftliche Blätter, No 41, 13.10.1918) a commencé au printemps 1918 et s'est achevée en septembre de la même année. Les travaux de construction ont été réalisés sous le commandement du lieutenant-major Plattner de l'armée allemande, sur les plans de l'architecte Karl Ulrich. La population du comté de Sibiu a parrainé la construction par des contributions personnelles entre 1917-1918. (Siebenburgisch Deutsches Tageblatt). La messe a été officiée par le Prêtre Hermann Klöss, le 29 septembre 1918.
     La construction à plan carré, avec les côtés de 5,86 m et une hauteur d’environ 18 m, sur un côté est équipé d’une porte d’accès, au-dessus de celle-ci, à environ 3,5 m, il y a une fenêtre circulaire qui s’ouvre sur le mur, d’un diamètre d’environ 50 cm. La délimitation du rez-de-chaussée de l’étage a été effectuée via une plateforme en briques, actuellement démolie (31.05.2019).

 

IMG 20191103 WA0002

     Après l’inauguration du monument (qui a eu lieu deux mois avant la Grande Union de 1918), avec la nouvelle réalité politique et sociale, la tour a été dynamitée dans tous les quatre coins, en essayant sa démolition. Il y a aussi des traces de balles dans le corps du monument. De vieilles photographies confirment les faits.
     Retournés à l’architecture du bâtiment, à l’étage supérieur, retiré des murs, sur les quatre côtés il y avaient des ouvertures, avec la partie supérieure en demi-cercle, dont trois d’eux étant maintenant construites. Des deux côtés, ont été faites des fentes d’observation, très probablement par la défense passive durant la Seconde Guerre mondiale. La preuve que ces éléments rectangulaires renforcés de métal, n’existaient pas au cours de la période entre les deux guerres, quand autour de la tour a été placée le cimetière des soldats allemands, réside dans une photographie prise par Emil Fischer et reproduite sur une carte postale en 1942. Dans le carte postale se mentionne le fait que l’image représente le « Cimetière de Héros sur la Colline de Gușterița. Heldenfriedhof am Hammersdorferberg ». De cette photo on peut voir les réparations effectuées sur les trois côtés du bâtiment. La plateforme sur laquelle a été construite la Tour Mémorial, à environ 1 m de hauteur par rapport au niveau de la colline, sur le côté de la ville, est équipée de 11 échelons de ciment. Également sur le côté sud, la colline a été consolidée par un mur de béton percé aux extrémités des entrées décalées.
     Autour de la Tour Mémorial, sur les trois côtés, en automne 1918, se trouvait le cimetière militaire allemand, contenant environ 130 tombes. La décision de transférer les soldats de l’endroit où ils ont été enterrés initialement, probablement des cimetières des villes où ils étaient tombés au combat, a été prise en 1918 et a été mise en pratique par les autorités locales. Les plaques funéraires des tombes ont été regroupées sur un côté et l’autre de la tour, sur l’alignement de Sibiu étant placé une rangée de tombes.
     Entre 1942 et 1943, la Société saxonne pour les soins des tombes de guerre de Transylvanie (S.K.G.F.), basée à Sibiu, était chargée du démantèlement de petits cimetières et de l’établissement de plus grands cimetières, qui incluraient un plus grand nombre de tombes. La raison invoquée était le soin des tombes, qui ne pouvait pas avoir été fait dans les cimetières des villages.
     En Août 1942, les plaques de marbre où le grade militaire, le nom de l’armée, régiment auquel il appartenait, l’année de sa naissance et sa mort étaient mentionnés, ont été transférés à l’église romane de Cisnădioara. Les ossements des soldats ont également été relocalisés, avec l’aide des jeunes Allemands du village.

 IMG 20191103 WA0005

 

     En 2019, en octobre, la TOUR COMMEMORATIVE a été réhabilitée à l'intérieur et à l'extérieur par SC URBANA SA, l'administrateur du lieu.